Phileas

PhileasBouc Cachemire croisé

Un maquignon détenait Philéas à l’intérieur un box englué dans une fange épaisse, composée de déjections foulées par les poneys et chèvres en surnombre qui tentaient d’y survivre. Les ongles non entretenus de Philéas étaient trop longs, son corps sous-alimenté affichait un embonpoint insuffisant, et les poux grouillaient dans sa toison. Des abcès multiples, dus à une bactérie contractée lors de cette période noire, déforment toujours son corps aujourd’hui. La négligence a marqué Philéas en profondeur, et sa nature est pathologiquement craintive. Il ne se laisse guère approcher, et les soins prodigués par notre équipe sont accueillis avec tous les symptômes de la panique.

Parrains & Marraines

  • Isabelle Catry de Couthuin
  •  
  •