Pelote

PeloteBrebis Texel

Prise en charge sur un pré qui avait vu mourir de nombreux animaux avant elle, Pelote végétait parmi les immondices et déchets dangereux en tous genres (tôles coupantes, verre cassé, fils de fer barbelés emmêlés au sol…). L’herbe était quasi inexistante en hiver, et le ruisseau qui abreuvait les animaux venait parfois à geler. Ces circonstances, aggravées par un délaissement total et par l’absence de socialisation, ont fait de Pelote une brebis quasiment inapprochable. Ajoutons qu’elle ne portait pas de boucle contrairement à la législation en vigueur, mais était en revanche gestante; elle est d’ailleurs devenue mère quelques jours après son arrivée au refuge.

Parrains & Marraines

  • Nicole Verbist de Genval
  • Philippe Delpierre de Fosses-la-Ville
  •