Bastogne: saisie de plusieurs dizaines d’équidés chez un maquignon

30 décembre 2013

 

img-news-gauche

Le lundi 23 décembre 2013, Animaux en Péril est contactée par le service Bien-être animal du SPF Santé publique afin de participer à la saisie de plusieurs dizaines d’équidés chez un maquignon à Vaux-Noville (Bastogne).

 

Sans eau ni nourriture

 

Le jour même, nous rejoignons sur place les inspecteurs du SPF - cellule Bien-être animal, la police, les pompiers, le bourgmestre Benoît Lutgen, ainsi que plusieurs autres associations dont Animal Sans Toi...t, la SPA de Charleroi et les Amis des Chevaux et Bovins du Marais. C’est cette dernière association qui a dénoncé les faits. Plus d’une centaine d’équidés - chevaux, poneys et ânes - sont entassés dans un hangar crasseux en tôle, sans eau ni nourriture. Ils pataugent dans un mélange épais de paille et d’excréments. Les inspecteurs vétérinaires du service Bien-être animal examinent les animaux un par un et désignent les plus faibles, qui doivent être évacués en priorité.

 

 

Maigreur et déshydratation sévère

 

L’état de maigreur des animaux varie, pouvant aller jusqu’à la cachexie (maigreur extrême entraînant une fonte musculaire) et leurs pieds ne sont visiblement pas entretenus. La plupart des équidés sont atteints de déshydratation sévère et plusieurs souffrent de blessures non soignées. Un poulain, extrêmement faible, se révèle incapable de tenir sur ses jambes et doit être porté jusqu’au van. Un autre exhibe un oeil crevé et purulent, qui nécessite une hospitalisation urgente. Un troisième présente un chanfrein horriblement déformé.
Peu de temps avant cette saisie d’envergure, plusieurs cadavres d’équidés appartenant au marchand avaient déjà été découverts au même endroit.

 

Esclandre du maquignon

 

Alors que les autorités et les associations procèdent à la saisie, le propriétaire débarque sur les lieux, hurlant et gesticulant. À qui veut l’entendre, il affirme que ses animaux sont bien traités, niant l’évidence. Il tente par tous les moyens d’empêcher le sauvetage des équidés. Agressif, il doit être maîtrisé par plusieurs policiers et est finalement arrêté.

 

Animaux en Péril salue le travail réalisé conjointement par les différentes associations, la police, les inspecteurs vétérinaires du SPF Santé publique et les autorités communales. Nous attendons désormais le rétablissement complet des animaux et l’annonce de la saisie définitive avant de pouvoir les proposer à l’adoption ou en parrainage.

 

 

Les médias en parlent:

 

  • RTBF

  •  

  • RTL-TVI

  •  

  • TV Lux

 

saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie