Lessines: saisie de plusieurs chats détenus dans une maison insalubre

19 février 2014

 

img-news-gauche

Le lundi 17 février 2014, Animaux en Péril est contactée par le service Bien-être animal du SPF Santé publique afin de participer à la saisie de cinq chats négligés à Lessines.

 

Inimaginable insalubrité

 

En fin de journée, notre équipe rejoint l’inspecteur vétérinaire du SPF Santé publique et la police au centre de la ville. Plus nos délégués s’approchent de la maison dans laquelle vivent les chats, plus l’odeur devient forte et nauséabonde. Une fois à l’intérieur, l’air est tout simplement irrespirable tant il agresse le nez, la gorge et les yeux. Le sol, les escaliers, les meubles sont couverts d’excréments et d’urine de chat. Seaux d’aisance improvisés remplis à ras bord, litières débordantes jamais nettoyées et autres récipients au contenu inqualifiable parsèment l’habitation. Dans les gamelles des animaux, la pâtée côtoie les déjections. Pas une pièce, pas un espace n’est épargné par la crasse.

 

Contaminés par la teigne

 

La capture des chats se révèle délicate, car l’écrasante majorité connait peu le contact humain et panique à la moindre tentative d’approche. L’absence totale d’hygiène a provoqué l’apparition de la teigne chez les petits félins, un champignon très contagieux qui peut également se transmettre à l’homme. Tous les chats saisis ont donc été placés en quarantaine dès leur arrivée au refuge de Braine-l’Alleud pour y être soignés en évitant tout risque de contagion.

 

Instructions ignorées

 

Quelque temps avant l’intervention, le responsable des animaux avait reçu un avertissement du service Bien-être animal du SPF Santé publique. Mais il n’a pas suivi les directives imposées par les vétérinaires afin d’améliorer les conditions de vie des chats. Le propriétaire s’est en outre montré particulièrement agressif lors de la saisie, essayant de l’empêcher et hurlant qu’on ne lui prendrait pas ses chats. Il a été emmené par les forces de l’ordre pour être ensuite pris en charge par les services sociaux.

 

Animaux en Péril attend désormais l’annonce de la saisie définitive et le rétablissement des cinq chats avant de pouvoir les proposer à l’adoption.

saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie
saisie