Solidarité entre refuges : Animaux en Péril remercie ses collègues

5 décembre 2014

 

Déjà deux mois se sont écoulés depuis qu’Animaux en Péril a annoncé la fin de ses activités sur le site de Braine l’Alleud, programmée pour le 31 décembre 2014.

Depuis le 2 octobre dernier, le refuge brainois limite l’accueil des chiens et des chats aux seuls animaux trouvés errants sur le territoire des communes du Brabant Wallon conventionnées avec l’association. Les « retours » faisant suite aux adoptions non concluantes sont, évidemment, également gérés.

Le nombre d’animaux entrants étant inférieur au nombre d’adoptions, les cages et logettes se vident petit à petit sans que nos animaux n’aient à pâtir de cette fermeture.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Animaux en Péril héberge encore une dizaine de chats et une vingtaine de chiens.

 

img-news-gauche

La gentillesse des Liégeois !

 

Dès les premiers jours de l’annonce de la fermeture du centre d’accueil pour chiens et chats, plusieurs responsables de refuges bien connus nous ont spontanément proposé leur aide avant même que nous ne devions les solliciter. Cet élan de solidarité et de générosité nous a fait chaud au coeur, et ce particulièrement dans un contexte où quelques individus en ont profité pour essayer de porter atteinte à la réputation de notre association.

 

Animaux en Péril s’est donc retrouvée avec plusieurs propositions sérieuses de prise en charge des animaux qui ne trouveraient pas une famille d’accueil avant la fin de l’année.

Dans un premier temps, nous avons conclu un partenariat avec l’association Animal sans Toi…t qui a déjà accueilli une quinzaine de chiens et chats (en 3 fois) depuis le 18 octobre.

 

 

 

Depuis, suite à une très gentille lettre de Madame Vertessen, Présidente de la S.R.P.A. de Liège, nous avons été invités à visiter les installations du refuge de Liège (Saint-Nicolas).

Sous la direction du Docteur vétérinaire Guiot, les impressionnantes infrastructures d’un des plus gros refuges de Belgique ont été complètement remises à neuf ces dernières années. Le résultat est époustouflant ! Avec un niveau d’équipement sanitaire unique dont plusieurs salles de chirurgie et des bâtiments ultra fonctionnels (avec un fabuleux système de chauffage au sol), les chenils de cette S.R.P.A constituent ce qu’il y a de mieux.

Ajoutons à cela une équipe d’une vingtaine de salariés et un charroi d’une petite dizaine de véhicules dont deux ambulances animalières, et nous sommes bel et bien ici au sein d’un des meilleurs centres d’accueil professionnels pour chiens et chats du pays!

 

Après cette visite personnalisée jusque dans les moindres recoins du gigantesque refuge, le docteur Guiot nous a confirmé son souhait de soutenir Animaux en Péril en accueillant les pensionnaires toujours hébergés à Braine l’Alleud. Le directeur nous a montré que son refuge était loin d’être en surcapacité et que de nombreuses places étaient disponibles.

Devant la qualité des installations et des soins apportés aux animaux, c’est une proposition que nous avons acceptée avec beaucoup de soulagement.

 

Concrètement, durant le dernier mois d’activité du refuge, les adoptions restent évidemment possibles à Braine l’Alleud mais nos pensionnaires rejoindront également petit à petit les installations de la S.R.P.A de Liège ainsi que le refuge Animal sans Toi..t.

 

Bien que les partenariats conclus avec ces deux refuges suffisent amplement à accueillir dans de bonnes conditions les chiens qui n’auront pas trouvé de bons adoptants à Braine l’Alleud « dans les temps », Animaux en Péril remercie très sincèrement les propositions faites par d’autres associations.

 

Et pour les chats ?

 

L’élan de solidarité relayé massivement sur internet a vu débarquer un nombre impressionnant de candidats adoptants au refuge. Cet « engouement » a particulièrement bénéficié aux chats qui sont maintenant moins de dix. En principe, aucun d’entre eux n’aura donc à déménager dans un autre refuge avant la fin de l’année.

Cette réussite pour les chats est en grande partie due à notre exceptionnelle bénévole Martine qui « possède » un réseau d’amis des chats réellement impressionnant.

 

Prise en charge des animaux errants

 

À partir du premier janvier 2015, Animaux en Péril se concentrera exclusivement sur l’accueil des équidés et des animaux de ferme. Le refuge de Meslin l’Evêque va encore se développer en ce sens. Très prochainement de gros travaux commenceront afin d’ériger une nouvelle grande écurie (28 boxes) ainsi que le nouveau centre d’accueil pour nos visiteurs.

Nous vous ferons évidemment partager l’évolution du chantier qui s’étalera sur de nombreux mois.

 

Depuis le premier octobre, les personnes souhaitant abandonner leur chien ou leur chat sont déjà aiguillées vers les refuges les plus proches. À partir du premier janvier 2015, les huit communes du Brabant Wallon avec lesquelles Animaux en Péril avait conclu un accord pour la prise en charge des animaux errants devront collaborer avec une autre organisation.

Dans ce cadre, Animaux en Péril tient également à remercier Veeweyde qui s’est immédiatement portée candidate pour la reprise des conventions. Une réunion s’est tenue à ce propos entre les responsables des deux associations. Le rôle d’Animaux en Péril n’est pas d’interférer dans les accords qui peuvent dès lors être conclus entre les parties, mais lors de la réunion d’information (début novembre), nous apprenions avec plaisir que la moitié des communes avaient déjà pris contact avec Veeweyde.

 

Euthanasie

 

Bien qu’Animaux en Péril ait déjà communiqué à plusieurs reprises sur le sujet, l’association se doit d’y revenir une toute dernière fois en raison des ragots continuellement diffusés sur les réseaux « sociaux » par des individus qui n’ont de cesse de nuire à la réputation du refuge.

 

Bien que l’euthanasie soit, hélas, un mal nécessaire (à moins d’imaginer des gigantesques refuges mouroirs dans lesquels viendraient s’entasser jusqu’à leur dernier souffle les milliers de chiens et chats qui, annuellement, n’ont pas séduit d’adoptants), Animaux en Péril s’est engagée à ce qu’aucun chien ni chat n’ait à souffrir de la fermeture du refuge de Braine l’Alleud.

Très récemment, un inspecteur vétérinaire du SPW Bien-être animal a pu constater que cet engagement était tenu.

 

Toutefois, les détracteurs « historiques » de l’association n’ont pas hésité à colporter que depuis le dernier trimestre 2013, Animaux en Péril se livrait à l’euthanasie de masse des chiens (certains ont même évoqué le chiffre de 20 par semaine !!!).

Nous avons répété maintes et maintes fois que mettre en concurrence les refuges sur ce critère est non seulement extrêmement malsain, mais aussi totalement hypocrite. L’administration l’a bien compris et c’est pour cette raison que seules les statistiques globales des refuges sont communiquées… Parce que ce sont les seuls chiffres qui doivent interpeller ! Salir la réputation d’un refuge parce qu’il accepte la part de « sale boulot » revient à titrer sur l’ambulance.

 

Toutefois, dans le contexte actuel et pour couper définitivement l’herbe sous le pied à ceux qui avancent des chiffres délirants, Animaux en Péril tient à informer, de manière tout à fait exceptionnelle, le public qui prête une oreille attentive aux médisances, que le nombre de chiens euthanasiés depuis le 1er octobre 2013 est de 19. Ce qui sur 14 mois et 449 chiens accueillis durant la même période est, nous semble-t-il, à mille lieues du concept d’euthanasie de masse.

Ce qui précède sera définitivement notre dernière communication sur le sujet. Notre association n’est pas partisane de la polémique et ne cherche pas non plus à faire l’unanimité.

 

Animaux en Péril continue à tracer sa route sur base des objectifs annoncés et remercie toutes les personnes nous ayant fait part de leur sympathie et de leurs encouragements pour l’avenir de l’association.

Parce que, rappelons-le, les chevaux, poneys, ânes et les animaux de ferme le valent bien aussi…