Animaux en Péril capture 3 cochons errants à Pecq

13 janvier 2015

 

Animaux en Péril apprenait ce lundi 12 janvier que 3 cochons étaient errants sur un champ de la commune de Pecq dans le tournaisis et ce, depuis bien avant Noël. Ces animaux se retrouvaient tantôt sur la voie publique entre les voitures, tantôt dans les champs en bordure de l’Escaut, risquant les balles des chasseurs. Aucune mesure n’avait jusqu’ici permis de les capturer.

 

img-news-gauche

Mobilisée rapidement, une équipe d’Animaux en Péril se rend sur place afin de prendre en charge les 3 suidés qui, d’après les informations données, sont dotés d’agrafes dans le nez, un procédé barbare les empêchant de creuser le sol, c’est-à-dire de se comporter normalement, conformément aux besoins éthologiques de leur espèce.

 

Travail d’équipe entre des riverains, des agriculteurs et Animaux en Péril

 

Capturer des cochons n’est pas chose aisée, même lorsqu’ils sont socialisés. Ils sont extrêmement intelligents et détestent se sentir enserrés. Dans ce cas-ci, il s’agit d’animaux très peu socialisés, rendant la tâche plus difficile encore.

 

Seule solution pour parvenir à les attraper : ruser. Mais vu l’espace dont ces cochons disposaient, il fallait être suffisamment nombreux pour les rabattre calmement vers notre van, auquel des grilles avaient été accrochées pour créer une sorte de couloir d’accès. Même les agriculteurs du coin sont venus prêter main forte à l’opération! C’est au final une dizaine de personnes qui ont aidé à la capture.

 

Une capture délicate mais efficace

 

Quelques personnes appâtent les 3 animaux en les dirigeant vers l’espace grillagé. Une fois tous à l’intérieur, l’équipe s’empresse de refermer les grilles pour qu’enfin ils ne puissent plus se disperser dans les champs. C’était sans compter sur l’opiniâtreté des petits fuyards qui sont deux à forcer les grilles pour s’échapper. Ils seront finalement capturés à l’aide d’un grand filet et conduits dans le van d’Animaux en Péril.

 

Le vétérinaire sur le pied de guerre

 

L’un des cochons s’étant blessé à cause des fils de fer logés dans son groin, il fallait rapidement le soigner et enlever les autres afin d’éviter tout nouveau problème lié à ce dispositif cruel.

Peu après l’arrivée de l’équipe d’Animaux en Péril et des cochons au refuge de Meslin l’Evêque, notre vétérinaire spécialisé dans les animaux de ferme débarque. Les cochons sont acheminés dans le calme vers un box fraîchement et abondamment paillé dans l’unité de quarantaine, puis tranquillisés. Une dizaine de minutes plus tard, et après un contrôle minutieux de l’effet de l’anesthésie (les cochons sont très fragiles du coeur), le vétérinaire procède alors, avec l’aide de notre soigneur, à l’extraction des boucles métalliques qui transpercent les groins des 3 cochons, pour ensuite désinfecter les plaies.

 

Aucun des animaux n’est identifié, ce qui est contraire à la législation sanitaire par laquelle ils sont concernés. Ils bénéficient dorénavant des meilleurs soins à Meslin l’Evêque et pourront bientôt faire connaissance avec les autres pensionnaires du refuge.

 

 

Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq
Intervention à Pecq