Six refuges s’unissent pour le sauvetage de 23 équidés

5 février 2018

 

 

Ce mercredi 7 février, l’Unité du Bien-Être Animal Wallon (UBEAW) ordonne deux saisies, dans deux régions différentes : à Raeren (Cantons de l’Est) et à Bierwart (province de Namur). Animaux en Péril, Animal Sans Toi..t, le Rêve d’Aby, Equi’chance, l’Oasis des Ânes et Help Animals sont mobilisés pour l’organisation des interventions et la répartition des animaux. Tous trouveront une place confortable dans l’un de ces six refuges agréés pour équidés.

 

img-news-gauche

 

Des chevaux privés de soins

 

Dès l’aube, les vans et autres véhicules des six sanctuaires partent en cortège vers les différents sites où doivent s’opérer les saisies.

 

Les équipes dépêchées à Raeren entrent sur un terrain peuplé de chevaux dans un état désastreux. Les animaux sont maigres, sales et blessés pour certains. Le troupeau stagne dans la saleté et ne dispose d’aucun abri digne de ce nom. La prairie n’est qu’un champ de boue même si lors de la saisie, le sol était gelé.

 

De toute évidence, les chevaux sont privés des soins les plus élémentaires et ne sont pas nourris en suffisance. Leur environnement est à mille lieues de répondre à leurs besoins physiologiques et éthologiques.

La propriétaire des chevaux n’a pas du tout tenu compte des nombreux avertissements donnés auparavant par les services d’inspection vétérinaire qui ont décidé de passer à l’étape supérieure en saisissant les quatre chevaux les plus faibles du troupeau. Ils ont également sommé la propriétaire d’améliorer urgemment les conditions de vie des autres équidés, sous peine qu’ils soient également confisqués. Pour ces chevaux, l’inspection vétérinaire restera particulièrement vigilante.

 

Par ailleurs, étant donné qu’une partie du troupeau n’est pas identifiée, l’AFSCA a saisi « sur place » les chevaux restants et a ordonné à la propriétaire d’effectuer des prises de sang pour s’assurer que les chevaux ne sont pas porteurs d’anémie infectieuse équine. Ces examens permettront aussi de régler le problème d’identification et d’enregistrement des animaux et de leur attribuer un passeport comme l’exige la législation.

 

Des animaux frigorifiés et livrés à eux-mêmes

 

À Bierwart, les refuges doivent embarquer 17 ânes et un poney chez un particulier qui n’a aucunement tenu compte des nombreuses injonctions de l’UBEAW lui ordonnant d’améliorer la situation dans laquelle se trouvent ses animaux.

 

Sur place, les refuges découvrent des ânes dans une détresse inimaginable. Ils sont au fond d’une prairie, collés les uns aux autres contre un mur pour tenter de se réchauffer. Les animaux tremblent de froid. À quelques mètres d’eux, un congénère n’a pas survécu aux températures glaciales. Il gît au sol, recouvert de neige, ce qui laisse penser que sa mort remonte à plusieurs jours.

Un seul couple d’ânes est à l’origine des 17 présents. Les animaux sont à l’état sauvage, littéralement livrés à eux-mêmes. Le manque flagrant de nourriture se fait sentir au regard de leur maigre stature.

 

Dans le cadre de la procédure, le propriétaire finit par céder volontairement ses animaux bien que ces derniers auraient de toute façon été saisis contre sa volonté. Son acte d’abandon allège la procédure dans l’intérêt des animaux (pas de procès-verbal en ce qui concerne leur destination définitive), mais le propriétaire reste bien sûr sous le coup d’un procès-verbal pour maltraitance.

 

Un deuxième âne mort de froid

 

L’un des ânes du cheptel est en hypothermie. Il est tellement faible qu’il doit être porté jusqu’au van. Arrivé au Rêve d’Aby où il doit être hébergé, un vétérinaire est appelé d’urgence, mais l’état de l’animal est plus que critique, sa température corporelle n’est plus qu’à 32 degrés. Toutes les tentatives pour le sauver s’avèrent veines et l’âne décède malheureusement dans les bras de la présidente du refuge.

 

Un rapport vétérinaire sans appel

 

De retour d’intervention, chaque sanctuaire contacte rapidement son vétérinaire pour ausculter et apporter les premiers soins aux animaux. Les constats dressés sont accablants pour l’ensemble des équidés.

 

Les quatre chevaux de Raeren sont cachectiques, infestés de parasites et présentent des pieds très négligés. Une jument, borgne, a l’autre oeil mutilé la rendant presque aveugle. Une autre vieille jument est dans un tel état de faiblesse qu’elle peine à tenir debout. La troisième, âgée de 24 ans et suitée d’une pouliche, affiche un grand épuisement.

Les ânes de Bierwart sont également très faibles et dans un état proche de la cachexie. Ils sont infestés de parasites et les poux grouillent sur leur toison. Leurs pieds ne sont pas entretenus depuis longtemps à tel point qu’ils sont complètement recourbés. L’un des ânons a les paturons complètement nus à cause de la gale de boue.

L’état du poney n’est pas plus enviable avec la circonstance aggravante que la longueur de ses pieds atteint une courbure de près de 180 degrés.

 

Une saisie parfaitement orchestrée par les différents refuges

 

Une nouvelle fois, cette collaboration entre refuges a été efficace et les associations ont prouvé leur capacité à se fédérer. Les anciens martyrs profitent désormais de boxes chauds et douillets chez Animaux en Péril, Animal Sans Toi..t, Equi’chance, le Rêve d’Aby, l’Oasis des Ânes et Help Animals. Certains n’avaient plus connu un tel confort depuis longtemps, d’autres en jouissent pour la première fois de leur vie.

 

Une vigilance accrue est requise

 

Animaux en Péril et ses collègues insistent auprès des services de l’UBEAW pour qu’ils restent extrêmement attentifs à l’évolution de la situation des chevaux restés à Raeren. Les associations sont inquiètes pour ces animaux et ne sont pas optimistes quant à une amélioration de leurs conditions de détention.

 

Quelles sanctions pour les propriétaires ?

 

Dans les prochaines semaines, l’UBEAW devra décider de la destination définitive des chevaux saisis à Raeren. Le propriétaire de Bierwart n’est pas concerné par cette étape vu qu’il a fait acte d’abandon de ses ânes et poney.

Pour Animaux en Péril et ses associations soeurs, la situation extrême de maltraitance dont étaient victimes les animaux justifie le fait qu’elles en obtiendront la garde définitive.

 

Les Parquets des deux régions concernées par les saisies étudieront les procès-verbaux dressés par l’UBEAW et auront 2 mois pour décider si les dossiers seront pris en charge pénalement. Les propriétaires auteurs de maltraitances passeront alors devant le tribunal correctionnel où ils risquent 6 mois de prison et 100.000€ d’amende maximum. En cas d'absence de réaction des Parquets, l’Administration reprendra la main sur les dossiers et infligeront des amendes s’élevant cette fois à un maximum de 10.000€.

 

Animaux en Péril et ses collègues ont toutefois la possibilité, avant ce délai de 2 mois, de se constituer partie civile auprès d’un juge d’instruction afin que le dossier reste au pénal et ne retourne pas à l’Administration.

 

Animaux en Péril et ses collègues remercient les deux inspectrices-vétérinaires de les avoir sollicités en urgence afin de sortir au plus vite ces animaux de cette situation désespérée.

 

Les associations saluent aussi le courage de la personne qui a dénoncé ces faits de négligence grave auprès de l’UBEAW.

 

 

  • La video de l'intervention

     

     

    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney
    21 moutons sortis de l’enfer près de Ciney