Cheval gravement maltraité à Barvaux : un jugement bien trop clément !

14 décembre 2018

 

Une fois encore, Animaux en Péril regrette que la justice n’ait pas répondu à ses attentes lors d’un procès pour lequel l’ASBL s’était constituée partie civile.

Un couple d'éleveurs de chevaux était poursuivi par l’association pour avoir négligé ses animaux au point que plusieurs en sont morts.

Le procès s’est tenu le 23 octobre dernier à Neufchâteau.

 

Malgré la gravité des faits, le tribunal correctionnel de Neufchâteau a estimé qu’il n’était pas justifié de prononcer une mesure d’interdiction de détention à l’égard du couple alors que la loi du 14 août 1986 sur la protection des animaux le lui permet. Cette mesure était pourtant très attendue par l’association de protection animale afin de limiter la récidive.

Les deux prévenus sont cependant condamnés à une peine de prison de deux mois et à 3.600 euros d’amende. Toutefois, le mari bénéficie d’un sursis pour la peine d’emprisonnement et pour la moitié de son amende.

L’association Animaux en Péril obtient l’euro symbolique qu’elle demandait à titre de dommage moral.

 

img-news-gauche

Rappel des faits

 

Le 14 novembre 2016, les inspecteurs vétérinaires de l’Unité Bien-être animal de Wallonie (UBEAW) sollicitent l’ASBL Animaux en Péril ainsi que son association soeur Animal Sans Toit afin de prendre en charge, en urgence, des chevaux maltraités au sein d’un élevage de Frisons à Barvaux appartenant à André Bollinne et Yolaine Virlet.

 

Bien que les infrastructures d’hébergement soient en bon état, les chevaux sont livrés à eux-mêmes sans aucun soin et les boxes ne sont plus entretenus depuis longtemps.

Dans les mois qui ont précédé, plusieurs chevaux sont décédés et le couple de propriétaires a été mis en demeure à plusieurs reprises par les inspecteurs de l’UBEAW (Unité Bien-être Animal de Wallonie). Malgré les injonctions de remise en état, la situation n’a fait que se dégrader à tel point que le propre vétérinaire des prévenus a déposé plainte contre ses clients.

Celui-ci a en effet pu déplorer, lors de ses visites, une situation généralisée de malnutrition et d’absence de soins. Son témoignage fait apparaître qu’une jument est décédée après poulinage parce que celle-ci était beaucoup trop faible pour se relever.

Le vétérinaire précise encore « La situation était catastrophique. Les boxes étaient dans un état épouvantable et les chevaux dans un état de maigreur très inquiétant ».

 

Le jour de l’intervention, le cadavre d’un jeune cheval décédé la semaine précédente se trouve toujours dans un box alors qu’un autre poulain, couché dans une épaisse couche d’excréments mélangés à l’urine n’arrive pas à se lever.

L’animal n’a plus que la peau sur les os, il est déshydraté et affiche un retard de croissance important.

Alors que l’euthanasie est envisagée, l’équipe d’Animaux en Péril, en accord avec l’inspection vétérinaire, décide de transporter le cheval couché jusqu’au refuge.

Le pronostic vital est engagé, mais deux semaines de soins intensifs comprenant la suspension de l’animal dans un corset permettront le miraculeux sauvetage de celui qui a été baptisé Xérès.

 

Une condamnation décevante

 

L’avocate d’Animaux en Péril, lors de sa plaidoirie, avait relevé le degré élevé de responsabilité des éleveurs. Ces derniers avaient reçu plusieurs avertissements des autorités avant le jour de la saisie et leur propre vétérinaire les avait mis en demeure de prendre de sérieuses mesures afin de changer la situation.

 

Animaux en Péril estime que l’on était donc en droit d’attendre une condamnation bien plus sévère.

Pour Jean-Marc Montegnies - Président d’Animaux en Péril : « Hélas, il semble que la justice reste définitivement sourde aux appels des citoyens, mais aussi du monde politique pour que cette matière soit traitée avec plus de sévérité ».

 

Le cas de ce pauvre Frison avait beaucoup ému la population et son « miraculeux » sauvetage avait été massivement partagé sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, Xérès a grandi et est devenu un magnifique cheval qui profite pleinement du confort des écuries du refuge et des bons soins de l’équipe de l’association.

 

 

 

2 procès à Neufchâteau - Saisie frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du Frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du Frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du Frison Xérès
2 procès à Neufchâteau - Saisie du Frison Xérès

 

  • Séquence vidéo de l'arrivée de Xérès