Fête des Parrains et Marraines 2012 : un grand cru

News11 juin 2012

 

Ce dimanche 10 juin 2012, le refuge de Meslin-l’Évêque a ouvert ses portes exclusivement aux Parrains et Marraines d’Animaux en Péril, à l’occasion d’une fête en leur honneur. Par ce geste réitéré annuellement, l’association tient à montrer toute sa reconnaissance pour le soutien et la générosité dont font preuve ces membres particuliers, qui permettent au refuge de prospérer. Parrains, bénévoles et invités d’honneur rassemblés, la fête a réuni plus de six cents convives.

 

Accueil des visiteurs et balade guidée

 

Notre équipe accueille les premiers visiteurs à partir de 10h30 et leur remet leurs diplômes de parrainage pour l’année 2011, alors que le domaine de Meslin-l’Évêque est baigné par un soleil inattendu. Petit à petit, les lieux s’emplissent d’une agitation joyeuse, tandis qu’approche l’heure de la balade guidée autour des prairies. Dès 11h15 en effet, les Parrains et Marraines se mettent en route à la rencontre de leurs filleuls, guidés par l’équipe des palefreniers du refuge. Ceux-ci prennent le temps de présenter les animaux qui s’approchent à la vue des carottes râpées que leur proposent les visiteurs. La majorité d’entre eux sont méconnaissables : arrivés au refuge dans des états de santé parfois fort préoccupants, ils affichent désormais un poil luisant et une vigueur remarquable.

 

La balade laisse ensuite place au cocktail de bienvenue, agrémenté de plusieurs types de verrines végétaliennes et de zakouskis sans huile de palme. Ces préparations, tout comme le buffet, ont été réalisées de main de maître par notre bénévole Dominique, professionnel de l’Horeca. Sous le chapiteau géant, le discours de Jean-Marc Montegnies, président d’Animaux en Péril, accueille les participants et leur présente le programme de la journée.

 

Rencontre privilégiée Parrains-filleuls

 

À 12h30, tout le monde se rassemble pour assister à la rentrée des chevaux, poneys et ânes aux écuries. Lors de ce spectacle impressionnant, chacun peut assister de près au galop des quelques soixante équidés hébergés à Meslin-l’Évêque. Malgré quelques petits comiques qui tentent de retourner en prairie, tous arrivent finalement à bon port, et la séance de photos-souvenirs démarre alors sur les chapeaux de roue. Les Parrains et Marraines sont invités à prendre place aux côtés de leurs filleuls respectifs, afin d’immortaliser, en cette journée festive, leur bienveillance constante à l’égard de leurs protégés.

 

NewsBuffet végétalien, une découverte gustative

 

Au même moment, entre 13h00 et 15h00, les bénévoles de l’association proposent aux participants un buffet entièrement végétalien. Par la transition de produits végétariens aux produits végétaliens, l’association marque sa volonté de se diriger vers une nouvelle avancée éthique, pour plus de respect envers les animaux.

 

Caroline Fontenoy, Marraine chez Animaux en Péril

 

À 15h00, alors que les séances photos s’achèvent près des écuries et que les dernières assiettes sont débarrassées, Jean-Marc Montegnies accueille sur scène Caroline Fontenoy, présentatrice du journal télévisé de RTL-TVI, afin de lui remettre un bouquet de fleurs en signe d’amitié. Marraine du cheval Artaban, Caroline est arrivée tôt au matin pour repartir en début de soirée, parmi les derniers visiteurs restants. Impliquée dans la protection animale, elle a honoré de sa présence chaque moment de la fête, et son discours n’a pas manqué d’éloges vis-à-vis du travail accompli par l’association.

 

Évènement inoubliable : un hommage aux militants de la cause animale

 

Un tonnerre d’applaudissements retentit sous le chapiteau afin d’accueillir l’évènement majeur de la journée : l’hommage aux héros de la cause animale. Près de quarante militants anti-corrida belges et français sont appelés à prendre place sur le podium. Vêtus de rouge, plus unis que jamais, ces activistes de première ligne représentent les plus fidèles défenseurs de la cause animale. Le 8 octobre 2011, tous ont envahi les arènes de Rodilhan, en France, afin de protester contre les horreurs sadiques de la corrida. Les lumières s’éteignent ensuite sur un court métrage réalisé par Jérôme Lescure. Il retrace les évènements marquants survenus ce jour-là : les activistes, profondément pacifiques, se sont fait tabasser et humilier par les amateurs de torture, qui montraient là leur vrai visage. À la fin de la projection, un silence lourd en émotions plane sur l’assemblée, mais sur la scène, il atteint son paroxysme. La gorge serrée du souvenir douloureux laissé par cette action, les militants partagent leur expérience et répondent aux nombreuses questions du public.

 

Christophe Marie, responsable de la Fondation Brigitte Bardot, et Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC, qui ont aussi participé à l’action de Rodilhan, prennent à leur tour la parole. Les mots vibrent alors de conviction tandis qu’ils traduisent la pensée de tous les militants réunis. Malgré les coups, malgré les humiliations, leur motivation reste intacte et la lutte continue, car d’eux dépend la survie de tous les taureaux que l’on destine à la torture à mort.

 

A.L.F., un film à ne pas manquer

 

Le réalisateur français Jérôme Lescure et son équipe - notamment deux acteurs dont Alexandre Laigner qui incarne le rôle principal - rejoignent ensuite le podium afin de présenter leur dernier film : A.L.F. Ce film de fiction, dont la sortie est prévue fin 2012, explore l’histoire de militants du Front de Libération des Animaux, prêts à transgresser la loi au nom de l’éthique et de la justice. Ils mettent sur pied une action qui vise à libérer clandestinement plusieurs animaux détenus par un pourvoyeur de laboratoire. Ce sont des hommes et des femmes ordinaires à qui la force des convictions inspire courage et détermination. La nouvelle bande-annonce officielle, projetée en avant-première sur grand écran, offre un aperçu de ce qui s’annonce déjà comme une oeuvre majeure.

 

NewsTémoignage extraordinaire de Patrick Sacco

 

Enfin, Jean-Marc Montegnies accueille sur scène Patrick Sacco, figure emblématique du mouvement ALF. Professeur de math à l’origine, il est devenu le cerveau de l’opération Greystoke, organisée en France dans les années 80. Lors de cette action, des activistes sont parvenus à libérer clandestinement dix-sept babouins d’un centre d’expérimentation animale. Loin de constituer la seule action de Patrick Sacco, Greystoke a cependant été la plus grandiose en contribuant à sauver et revalider ces animaux, victimes d’expériences inhumaines. La présence de Sacco à l’occasion d’un évènement de cette ampleur reste un moment rare qui a honoré chaque militant présent à la fête.

 

Avant de quitter la scène, Animaux en Péril fait un dernier geste d’amitié en offrant à tous les activistes une casquette noire marquée des lettres rouges d’ALF. Une séance de dédicace est finalement proposée, durant laquelle Jérôme et son équipe signent patiemment des centaines d’affiches du film à l’attention des invités qui se pressent pour obtenir la leur.

 

Une émotion plus que palpable

 

Pendant plus de deux heures, l’assemblée entière est subjuguée par la force, la violence émotive et la conviction inébranlable qui ressortent des mots et des images. Militants et invités se sentent soutenus, portés par un même élan, et traversés par une même motivation : l’envie d’aller de l’avant, de se diriger ensemble vers un monde enfin « normal », dans lequel chaque être vivant serait considéré avec le respect qui lui est dû.

 

 

Animaux en Péril remercie chaleureusement tous ses Parrains et Marraines pour leur soutien sans faille et leur bienveillance grâce auxquels l’association évolue constamment vers le meilleur.

 

 

 

Un témoignage parmi d’autres qui montre à quel point les militants ont su transmettre leurs émotions au public :

 

Comme d'habitude, la journée des Parrains et Marraines fut une totale réussite.

Mais, cette année, j'ai eu le sentiment que la fête nous a fait pénétrer dans une autre dimension dû sans doute à la présence et à l'intensité des témoignages des personnes tabassées par les sanguinaires défenseurs de la corrida,  mais aussi aux moments forts que vous nous avez fait vivre notamment avec présentation du film de Jérôme Lescure.

Comment sortir de cette journée, indemne, indifférent et surtout soumis à cette barbarie autorisée et impunie et, à ce sadisme cautionné ?

Merci à tous ceux qui ont collaboré au bon déroulement de cette journée et bravé la fatigue (muette mais bien visible chez la plupart) pour nous faire ce cadeau. Bravo à tous ceux qui par leur dévouement et leur persévérance ont élevé "Animaux en Péril" de "simple petit refuge vaguement connu" au rang d'association incontournable, respectée, dans la cour des grands. Personnellement, j'ai eu l'impression qu'un pas important venait d'être franchi.

Malheureusement, il reste encore beaucoup à faire tant la connerie, la cupidité, la bêtise et l'imbécilité humaine sont incommensurables. A nous d'éduquer les générations suivantes dans le respect de la vie.

 

Arlette Sedeyn

 

News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
Partager sur Facebook