Laurette Onkelinx chez Animaux en Péril :
tolérance zéro vis-à-vis de la maltraitance animale

News29 mai 2012

 

Ce samedi 26 mai 2012, Animaux en Péril a eu l’honneur de recevoir Laurette Onkelinx, Ministre de la Santé Publique, également en charge du bien-être animal, dans son home pour chevaux et animaux de ferme, situé à Meslin-l’Évêque (Ath).

Honorée par cette visite, Animaux en Péril est très fière d’avoir été choisie par la Ministre, qui a profité de sa visite pour découvrir le refuge abritant près de deux cents pensionnaires, dont une soixantaine d’équidés.

 

Visite des installations et rencontre avec les pensionnaires du refuge

 

La journée a débuté par une visite guidée des installations du refuge durant laquelle la Ministre s’est montrée particulièrement à l’écoute des explications de Jean-Marc Montegnies, président d’Animaux en Péril. Souriante, Laurette Onkelinx n’a pas hésité à pénétrer dans les enclos et à aller à la rencontre des animaux. Elle a ainsi fait la connaissance des cochons de Meslin-l’Évêque qu’elle a apprivoisés avec quelques friandises chaleureusement accueillies.

Lors du tour des prairies grâce auquel elle a pu découvrir la majorité du domaine, la Ministre a gratifié de caresses bienveillantes plusieurs chevaux curieux, mais aussi des poneys et des ânes. Les chèvres et Serge le lama n’ont pas été en reste puisqu’ils ont eu droit à leur tour d’un petit traitement de faveur de la part de Madame Onkelinx.

 

Nouvelles mesures contre la maltraitance des chevaux

 

La visite des infrastructures achevée, Laurette Onkelinx a détaillé point par point sa nouvelle politique en matière de bien-être animal, et plus précisément concernant celui des équidés. À ce sujet, elle a fait preuve d’une grande fermeté en déclarant que la tolérance zéro serait dorénavant appliquée envers tout auteur de maltraitance animale.

La Ministre a tenu à rappeler à quel point la population des chevaux sur le territoire belge était importante. Pas moins de 242.881 chevaux sont actuellement enregistrés dans la base de données nationale - en sachant que de nombreux équidés ne possèdent encore aucune identification, même si celle-ci est obligatoire depuis juillet 2008.

Quinze à vingt pour cent de la charge de travail du service Bien-être animal concernent des plaintes pour maltraitance ou négligence de chevaux. Cela représente une moyenne de 400 plaintes par an.

 

Les chevaux en prairie

 

De nouvelles lignes directrices concernant les chevaux en prairie ont été annoncées par la Ministre. Cette dernière a en effet présenté un nouveau dépliant expressément édité par le SPF Santé Publique sur base d’un avis du Conseil du Bien-être animal. Ce dépliant a pour vocation première d’informer et de conseiller les propriétaires sur les conditions de détention des chevaux en extérieur. De plus, il servira désormais de référence aux autorités verbalisantes et sera largement diffusé (via les services publics, la police, les SPA). Trois grands points y sont développés :

Tout d’abord, les propriétaires d’équidés seront bientôt dans l’obligation légale de fournir un abri - naturel ou construit - à leurs animaux. Cet abri sera suffisamment grand et aménagé pour convenir aussi bien l’été que l’hiver.

Ensuite, les chevaux en prairie doivent absolument bénéficier d’eau et de nourriture en suffisance. Un cheval de taille adulte peut, de fait, boire jusqu’à 50 litres d’eau et manger près de 140 kilos d’herbe par jour.

Enfin, le propriétaire doit s’assurer la mise en place d’une bonne clôture, suffisamment haute et bien visible par l’animal. Celle-ci ne doit comporter ni fil de fer barbelé ni treillis, extrêmement dangereux.

 

Renforcement des contrôles et augmentation des amendes

 

Laurette Onkelinx a fait part à la presse de sa volonté de renforcer les contrôles effectués par l’A.F.S.C.A. et les inspecteurs vétérinaires du SPF Santé Publique afin de prévenir un maximum d’infractions et de dissuader toute tentation de récidive. Madame la Ministre a d’ailleurs rappelé que, depuis 2011, le service inspection vétérinaire forme les agents de presque cent zones de Police aux notions de base sur le bien-être animal. Grâce à cette formation, les agents se révèlent plus aptes à appréhender les cas de maltraitance et à prendre des mesures efficaces.

Après avoir observé les types de peines - visiblement plus sévères - pratiquées dans les autres pays de l’Union Européenne, la Ministre Onkelinx a annoncé qu’avant la fin de l’année les amendes pénales pour infraction à la loi de 1986 sur le bien-être animal seraient doublées. Cela signifie que les amendes maximales passeront de 5.500 à 11.000 euros. Cette modification de la législation semble déjà nettement plus dissuasive, à condition néanmoins que le département de la Justice applique ces sanctions.

Sur ce point, Madame la Ministre a assuré qu’elle interpellerait ses collègues, les Ministres de la Justice et de l’Intérieur, pour que ceux-ci suivent son exemple et prennent davantage au sérieux les cas de maltraitance animale, afin d’effectuer un suivi plus rigoureux des plaintes et une application plus sévère des sanctions.

 

Poneys de foire : vers une amélioration des conditions de vie

 

Madame la Ministre a également annoncé qu’un avis du Conseil du Bien-être concernant l’amélioration des conditions de vie des poneys de foire ferait l’objet d’un arrêté royal d’ici fin 2012. Cet arrêté prévoit des améliorations notables dans les conditions de détention des animaux, car le plaisir des enfants ne peut être synonyme de souffrance animale.

 

Un hommage aux activistes de Rodilhan

 

En guise de conclusion, Madame la Ministre a tenu à réaffirmer son soutien envers Animaux en Péril et l’a félicité pour l’excellente gestion de son refuge ainsi que pour l’implication éthique dont font preuve ses nombreux adhérents. Laurette Onkelinx a finalement marqué sa solidarité avec les activistes de notre association qui se sont rendus dans les arènes de Rodilhan, en France, le 8 octobre dernier.

 

Dégustation végétalienne

 

Lors de cette journée, Animaux en Péril a proposé une petite dégustation de simili carnés, produits végétaliens qui semblent avoir plu à la Ministre et aux représentants du service Bien-être animal. Par ce geste, l’asbl saluait l’intervention de Laurette Onkelinx pour laquelle elle a été attaquée plusieurs fois par le milieu des éleveurs d’animaux destinés à la consommation. Cette intervention plaidait en faveur d’une diminution de la consommation de viande, bénéfique tant pour la santé des hommes, que pour le bien-être des animaux et celui de la planète.

 

L’association se réjouit de voir la Ministre de la Santé marquer si ouvertement sa volonté d’aller vers un renforcement de la législation et une sévérité accrue à l’égard des auteurs de maltraitance animale.

 

Les médias en parlent:

 

Télévision:

  • No Télé:

 

Presse écrite:

 

 

  • Vers l'Avenir:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120529_00164063

 

 

  • RTBF Info:

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_laurette-onkelinx-annonce-des-mesures-pour-la-protection-des-chevaux?id=7776241

 

 

  • Vers l'Avenir:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120526_00163720

 

 

News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
Partager sur Facebook
Liste des gagnants